En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales En savoir plus

OK, tout accepter
Escrimeur - Bénédict Rougelet
Escrimeur - Bénédict Rougelet Escrimeur - Bénédict Rougelet Escrimeur - Bénédict Rougelet Escrimeur - Bénédict Rougelet Escrimeur - Bénédict Rougelet Escrimeur - Bénédict Rougelet Escrimeur - Bénédict Rougelet Escrimeur - Bénédict Rougelet Escrimeur - Bénédict Rougelet Escrimeur - Bénédict Rougelet Escrimeur - Bénédict Rougelet Escrimeur - Bénédict Rougelet

Escrimeurs - Bénédict Rougelet

Sculpteur
Benoît dit Bénédict Rougelet 1834-1894

Au tout début de sa carrière de sculpteur, Benoît Rougelet rencontre Arsène Houssaye, alors inspecteur général des Beaux-Arts. Celui-ci lui avait fait remarquer la banalité de ce prénom de Benoît pour un artiste. Impressionné par cette remarque, le jeune sculpteur décide d'adopter Bénédict comme prénom, et signa toutes ses œuvresde ce prénom qu’il avait fait sien.

Époque
1887

Provenance
France

École
École française de sculpture

Dimensions
Hauteur : env. 30,5 cm
Largeur : env. 13 cm

Ø de chaque terrasse : 12 cm             

Poids : 4,6 kg

Signature
Sur le côté gauche de la terrasse.

Signature du fondeur P. Lombard Fres

Cartel d'attribution, a C. Prevost Paris 1887

Matériau
Bronze à patine brune. 

L'une des épées est incomplète.


Zoom sur l'oeuvre


GTGBESCRROUGELET

2 200€

Benoît dit Bénédict Rougelet

Bourguignon de naissance, Benoît Rougelet naissait à Tournus (Saône-et-Loire) un 17 septembre 1834. Sa mère, Jeanne-Marie Bataillard s'occupait du foyer. Son père, Pierre Rougelet exerçait la profession d'artisan tanneur. Élevé dans la facilité, dans une jovialité toute bourguignonne, le jeune Benoît Rougelet glissa dans l'enfance et l'adolescence avec aisance et gaité, sans jamais en faire plus qu'il n'en fallait. Cette atmosphère chaleureuse de bien-être et d’allégresse perpétuelle influença durablement le caractère du garçon : sa vie durant, il préféra toujours la légèreté et la badinerie, à la rigueur et l'austérité.
Il grandit rue Greuze, dans la maison même du grand peintre. très tôt, il montrait un goût affirmé pour le dessin et le modelage. Ses parents le placèrent donc auprès de Philibert Garnier, un prêtre qui bénéficiait de la protection de la puissante famille tournusienne des Chapuys, ce qui lui permettait d'être déchargé de paroisse. Il avait donc tout le loisir de s’adonner aux arts, et notamment la sculpture dans laquelle il excellait. Il tenait un atelier de dessin et de modelage pour les garçons de la cité, et ce fut ainsi qu’il prit  le jeune Benoît sous son aile.

En 1854, une bourse du Conseil général (décernée sous l’influence sans conteste du sénateur Chapuys-Montlaville) lui permet d’intégrer l’atelier d’Auguste Dumont (1801-1884), prix de Rome (en 1823, ex-aequo avec Francisque Duret) et membre de l’institut. En 1862, Benoît qui a désormais adopté le prénom de Bénédict Rougelet rejoignait, à Lyon, l’atelier du statuaire Guillaume Bonnet (1820-1873), lui-aussi premier grand prix de Rome. Les deux sculpteurs collaborèrent à l’ornementation du tombeau du maréchal de Castellane, de la fontaine de la place Morand, ainsi que de la cheminée monumentale de la Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville. Parallèlement, il suit des cours de sculpture chez Joseph-Hugues Fabisch (1812-1886), professeur à l’École des Beaux-Arts de Lyon (qui avait sculpte la Vierge de la basilique Notre-Dame de Fourvière, et celle de Notre-Dame de Lourdes de la grotte de Massabielle).
À l'âge de 28 ans,  il décidait que le temps des apprentissages était terminé et quittait avec pertes et fracas l’atelier de Joseph-Hugues Fabisch. Pendant quelques temps, il mena une vie de bohême, travaillant de ci de là, jusqu’à ce que, en 1866, Francisque Duret (1804-1865) lui ouvre les portes de son atelier. Grand Prix de Rome de sculpture (1823), Francisque Duret était un artiste à la réputation bien établie. Dans son atelier se pressaient de nombreux élèves qui mèneront d'illustres carrières tels Jules Dalou ou Jean-Baptiste Carpeaux. Cependant, pas plus chez Francisque Duret que chez ses prédécesseurs, Bénédict ne supportait la contrainte d’un enseignement, la soumission à une règle et une méthode…

Bénédict Rougelet, buste en marbre dû à Pierre Curillon (Tournus 6 mars 1866 - La Jumelière, Anjou, 2 mars 1954)

1868 le voit débuter au Salon des Artistes Français avec un buste en marbre (n°3831) du baron Alceste Chapuis-Montlaville, sénateur impérial, son bienfaiteur. La même année, il réalise une statue en marbre de 2,10 mètres de hauteur, de son compatriote, le peintre Jean-Baptiste Greuze (1725-1805). La municipalité acquérait cette œuvre monumentale et, le 30 août 1868, elle était érigée sur la place de l’Hôtel-de-Ville de Tournus.

Sa carrière commençait bien, les œuvres se suivaient et s’enchaînaient, récompensées par une certaine notoriété et diverses récompenses, comme une Mention Honorable au salon de 1887, grâce à sa délicieuse statuette en marbre Le Fil rompu révélant une jeune fille assise sur un tabouret, qui renoue le fil de son ouvrage qu’un jeune chat malicieux, jouant à ses pieds, venait de casser. Son Enfant à la Tortue, en terre cuite, sa sculpture en marbre Le Premier Bain, et son buste en terre cuite Le Rieur, lui valent, à l'Exposition Universelle de 1889 une autre Mention Honorable. Le Salon de 1893 où il expose un groupe en plâtre Héro et Léandre, et à celui en marbre Passe-Passe une médaille de Troisième classe en 1893 , ainsi qu’une médaille à l’Exposition de Chicago (en 1890).
Cependant, les critiques égratignaient notre sculpteur, lui reprochant un manque d’implication dans son travail, un choix facile dans ses thèmes. Emmanuel Frémiet, dont l’atelier jouxtait le sien, l’encourageait à se lancer dans des œuvres plus difficiles, plus motivantes aussi.
De belle prestance et de haute stature, affable et jovial, Bénédict Rougelet était d'une fréquentation agréable. Sa santé lui causait quelques soucis : une jambe cassée mal guérie le handicapait gravement, l’empêchant de se déplacer à pied, alors même qu’il souffrait déjà, depuis son plus jeune âge, de très violentes crises rhumatismales.

Reclus dans son atelier, au milieu des fraicheurs de la terre glaise humide qui aggravaient ses maux, il laissait la douleur et l’insatisfaction l’aigrir. Lui autrefois toujours si vif, alerte, enjoué et de bonne humeur s’enfermait dans l’amertume et la désillusion, et ne savait plus ni tirer bénéfice des critiques, ni écouter les conseils de ses amis…
Cela n'empêcha pas qu'en 1873, alors qu'il abordait la quarantaine, il se mariait une première fois. La cinquantaine (1888) lui offrait un second mariage. Mais il n'était que désillusion et aigneur. Sa joie de vivre et son insouciance s'en étaient allées. Son bonheur de modeler, de sculpter avat déserté son cœur. La maladie le tenait avant même la vieillesse. Frappé de paralysie, l’administration des Beaux-Arts le fait hospitaliser au Petit-Ivry, où il décède le 17 juillet 1894, à l’âge de 59 ans.

La carrière de Bénédict Rougelet laisse un goût doux amer. Cet artiste, remarquablement talentueux avait tout pour réussir. Mais son caractère cabochard, indocile et impulsif ne lui en laissa pas la possibilité. Elle pourrait se résumer aux mots du baron Jean Jacques Louis Lombard de Buffières (membre de l’Académie de Mâcon, en 1906) : « Quel dommage que tant d’originalité, de savoir, de goût et de valur soient restés ainsi tristement enlisés ! »

Bénédict Rougelet laisse néanmoins une œuvre agréable qui sut séduire le public, et contribue, encore aujourd’hui, à illustrer la renommée de la sculpture française. « Rougelet est le maître de la grâce, de la douceur sensuelle et du charme subtil. » remarquait  Armant Dayot, délégué du ministre de l’Instruction Publique et des Beaux-Arts lors de l’installation de la plaque commémorative devant la maison d’enfance de l’artiste.

Escrimeurs

Bénédict Rougelet avait sculpté un groupe de cinq Escrimeurs en bronze, indépendants les uns des autres, dans des attitudes différentes, et dont nous avons ici deux des cinq attitudes. Les chefs-modèles avaient été réalisés à une date indéterminée de sa carrière, mais en tout état de cause entre 1868 et 1893.

À cette époque, les duels sont interdits (et de toute manière, le pistolet a désormais la préférence des duellistes), et l’escrime transite doucement vers le sport de compétition. Des salles d’armes s’ouvrent, où enseignent des maîtres d’armes militaires.
Les romans de capes et d’épées comme Mademoiselle de Maupin de Théophile Gautier en 1835, Les Trois Mousquetaires, d'Alexandre Dumas père ou les romans à succès de Paul Féval, Ponson du Téraill, Michel Zévaco attisent l’engouement vers ce sport.

En 1870, des matinées d’escrime sont organisées à l’Élysée. Maîtres italiens et français s’affrontent dans des matches de gala qui remplissent les théâtres. Le premier tournoi d’escrime français est organisé le 15 janvier 1893, et est inscrite aux premiers Jeux Olympiques de 1896. Quatre pays étaient représentés par treize joueurs.

Dans cet engouement pour ce sport spectaculaire et élégant, les statuettes d’escrimeurs étaient très prisées.

© Copyright textes et photos : Les Trésors de Gamaliel

Hauteur30,5 cm
Largeur13 cm
Diamètre du socle12 cm
Signaturesur le côté gauche de la terrasse
ÉpoqueCirca 1868 - 1893
MatériauBronze à patine brune.

Autres suggestions

350€

ÉpoqueCirca 1855-1890 SculpteurJules Moigniez 1835 - 1894 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 9 cmLargeur : 5 cmLongueur : 11,3 cm              Poids : 513 grammesSignatureÀ l’avant droit de la terrasse. MatériauBronze à patine brune. Composé de plusieurs pièces, le bronze est complet.

1 600€

SculpteurCorneille Theunissen ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 48 cmLargeur : 26 cm    Poids : 5,4 kg SignatureSur le côté de la terrasse. MatériauBronze à patine noire. Composé de plusieurs pièces, le bronze est complet.

850€

SculpteurÉdouard Fraisse 1880-1945 ÉpoqueCirca 1920-1930 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 28 cmLongueur : 21 cmLargeur : 25 cm           Poids : 2,864 kg SignatureSur l’arrière droit de la terrasse. MatériauBronze à patine verte. Composé de plusieurs pièces, le bronze est complet.

900€

Sculpteur de l’œuvre originelleHenri CHAPU 1833- 1891 Sculpteur de cette reproductionGalicy ÉpoqueCirca premier quart du 20ème siècle ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 14,5 cmLongueur : 20 cm  Avec cadreHauteur : 21 cmLongueur : 26 cm        Poids : 2,123 gr.SignatureSous l’épaule de Jean-François Millet, en bas à...

400€

SuclpteurAuguste Louis Lalouette 1826-1883 Époque Deuxième moitié du 19ème siècle Provenance France DimensionsHauteur :23 cmLargeur : 11 cmØ du socle : 8,5 cm Poids : 1,118 kg Signature sur le côté droit de la terrasse : LALOUETTE Matériau Épreuve en bronze à patine brune reposant sur un socle ciselé en bronze à patine brune. Composé de plusieurs pièces,...

950€

SculpteurCarl Kauba 1865 - 1922 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole autrichienne de sculpture DimensionsHauteur : 20,5 cmLargeur : 12 cmLongueur : 18 cm Poids : 1849 grammes SignatureÀ l’arrière de la terrasse. MatériauBronze à patine brune reposant sur un socle en pierre. Composé de plusieurs pièces, le bronze est complet.

1 450€

      SculpteurCharles Félix GIR 1883-1941 ÉpoqueCirca 1905-1914 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 31 cmLongueur : 20 cmLargeur : 20 cm Poids : 4,821kg SignatureSur l’avant gauche de la terrasse. MatériauBronze à patine brune. Le bronze est complet.  

1 450€

Sculpteur Charles Félix GIR 1883-1941 Époque1908 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsØ de la terrasse : 14 cmHauteur : 30 cmLongueur : 17 cmLargeur :  17 cm       Poids : 4,085 kg SignatureSigné, daté Sur l’avant gauche de la terrasse. Cachet du fondeursur l'arrière de la terrasse : Jaboeuf et RouardIl s’agit donc d’une fonte au...

1 550€

SculpteurMichelangelo Bunoarroti, dit Michel-Ange, 1475 - 1564 (d'après) ÉpoqueCirca 1888 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole italienne de sculpture DimensionsHauteur : 36,5 cmProfondeur : 15,5 cmLargeur : 13,5 cm Poids : 8,100 kgSignatureNon signéMarque du fondeur : sur la base : Barbedienne fondeur Cachet de reproduction mécanique CollasDédicacé : CLUSSEY...

850€

SculpteurÉdouard Letourneau 1851 - 1907 ProvenanceFrance Époquecirca 1900 ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur totale : 16 cmLongueur : 20cmLargeur : 7,5 m Socle Terrasse : 15,8 X 7cm Poids : 1304 grammes SignatureSigné sur le bord de la terrasse : Édouard Letourneau Matériau Épreuve en bronze à patine médaillée.

380€

SculpteurNon signé ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 13,5 cmLargeur : 7,5 cmProfondeur : env. 4 cm              Poids : 640 grammes SignatureNon signé. Marque du fondeur : F. Barbedienne Fondeur. Matériau Bronze à patine brune.

650€

SculpteurProsper Lecourtier 1855-1924 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 13 cmLargeur : 7,3 cmLongueur : env. 22 cm              Poids : 1370 grammes SignatureÀ l’arrière de la terrasse. Matériau Bronze à patine brune. Le bronze est complet.

380€

SculpteurE. Joukanech Époque ca 1918-1930 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 15 cm Terrasse : 4 X 4 cm Socle en onyx vert : 5,5 X 5,5 X 3 cm Poids : 806 grammes SignatureÀ l’arrière du buste: E. Joukanech Matériau Épreuve en bronze à patine mordorée. La patine présente quelques traces d'usures. 

1 950€

SculpteurJean Bernard Descomps 1872 - 1940 Époque Deuxième moitié du 19ème siècleProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 30 cmProfondeur : env. 13 cmLongueur : env. 45 cm Poids :  grammesSignatureSur le côté de la terrasse : JB Descomps Matériau Épreuve en bronze à patine noire.

2 900€

SculpteurAlphonse Emmanuel de Perrin 1866-1930 ÉpoqueCirca 1886-1930 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 50 cmProfondeur : env. 32 cmLongueur : env. 48 cm Terrasse à pans coupés : env. 24X30 cmPoids :  27 kgSignatureSur le socle de la table côté gauche : Alphonse Moncel Fondeur : Ferdinand BarbedienneMatériau...

220€

ÉpoqueCirca 1900 Art Nouveau ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 9 cmProfondeur : 2,8 cmØ du cachet : 2,5 cm Poids :  168 gr. SignatureNon signé Matériau Épreuve en bronze à patine dorée. Matrice du cachet non gravée

780€

SculpteurIrénée Rochard 1906-1984 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture animalière DimensionsHauteur : 19 cmLargeur : 7,5cmLongueur : 21 cm              Poids : 1,640 kgSignatureÀ l’arrière gauche de la terrasse. Matériau Bronze à patine brune. Le bronze est complet. Aucun manque dans la ramure du cerf.

550€

SculpteurGoyeau – actif entre 1895 et 1920 ÉpoqueCirca 1895-1905 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 30 cmHauteur du piédestal : 10 cmLargeur : 16 cm Base du piédestal : 8 X 8 cm Poids : 3370 grammesSignatureSur le côté gauche du piédestal Matériau Bronze à patine noire

1 900€

SculpteurAlbert Vidal Boudarel – 1888 - ÉpoqueCirca 1910-1940 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur :  30 cmLongueur : 34 cmLargeur :  19 cm SignatureSur le coin arrière de la terrasseLa signature est suivie de l’inscription BRONZE Sur la tranche côté arrière droit : modèle Patrouilleau, qui est la signature de la fonderie...

950€

SculpteurAdrien Étienne Gaudez – 1845-1902 ÉpoqueCirca 1864-1889 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur :  37 cmLargeur :  15 cm Ø : 13cm Poids :  4950 grammes SignatureCartouche d’attribution sur le socle « Espoir de la France par A. Gaudez »Signé sur la terrasse A. Gaudez Matériau Bronze à patine médaille. Composé de...

2 900€

SculpteurAdrien Etienne Gaudez 1845-1902 ÉpoqueChef modèle en plâtre présenté au Salon des Artistes Français de 1889 Acquise par l’État en 1892 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : env. 60 cmLargeur : env. 29 cmProfondeur : env. 22 cm  Poids : 17,20kg Terrasse : 19 X 17 cm SignatureArrière droit de la terrasse : A....

900€

Le Marchand d’Oranges SculpteurDidier Debut 1824 - 1893 ÉpoqueSeconde moitié du 19ème siècle ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture orientale DimensionsHauteur : 30 cmProfondeur : 20 cmLargeur : 26 cm Poids :  2860 gr. Terrasse Longueur : 14,8 cmLargeur : 11,3 cm Signature Sur la terrasse : Debut Cachet de Garanti Plaque indiquant « Prix de...

2 100€

SculpteurPierre Louis Détrier 1822-1897 ÉpoqueSeconde moitié du 19ème siècle ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : environ 41 cmLargeur : env. 19 cmProfondeur : 22 cm Base rectangulaire : 16,5 X 19,5 SignatureSur le côté droit de la base Matériau Épreuve en bronze à patine chocolat, reposant sur une terrasse rectangulaire.

720€

SculpteurPaul Mahler 1864 - 1923 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : environ 8 cmLongueur : env. 16 cm Base rectangulaire : 15,5 X 10 Poids : 950 gr SignatureSur la terrasse : entre les deux pattes du chat tranche arrière de la terrasse, signature du fondeur : IHF Fondeur Paris Sous le bronze, cachet et n° 1117 Matériau...

370€

SculpteurThomas Cartier 1879-1943 Époquecirca 1884-1914 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : environ 7 cmLargeur : env. 3 cmProfondeur : 2,5 cm Poids : 226 grammes Ø : 3,8 cmSignatureSur la terrasse : T. Cartier Matériau Épreuve en bronze à patine mordorée.

280€

ÉpoqueCirca 1900-1914 ProvenanceFrance DimensionsHauteur : environ 4 cmLongueur : env. 20cm Poids : 470 grammes Matériau Bronze à patine mordorée.

850€

SculpteurAlbert Pierre Laplanche 1854-1935 ÉpoquePremier quart du 19ème siècle ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture animalière DimensionsHauteur : 16 cmLargeur : environ 17 cmProfondeur : 12 cm Poids : 2475 kg SignatureSur la terrasse : A. Laplanche et à l’opposé Lassalle FondeurCachet du fondeur : A. Espié Paris Le bronze porte également à...

5 000€

SculpteurPaul Thubert 1847-1933 Époque1882 pour le chef modèle ProvenanceFrance DimensionsHauteur : 73 cmLargeur : environ 40 cmProfondeur : env. 42cmØ : 39 cm Poids : 32,9 kg SignatureSur l’avant de la terrasse : Paul Thubert Matériau Bronze à patine brune.

800€

Sœur de Charité SculpteurEmmanuel Frémiet 1824-1910 Époque1859 pour le chef-modèle ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 23 cmLargeur : environ 13 cmØ : env. 9,5cm Poids : 1,686 kg SignatureSur l’avant de la terrasse : E. FrémietNuméro sous la sculpture : 477 Matériau Bronze à patine brune.

1 450€

SculpteurAuguste Henri Carli 1868-1930 Époque1916 pour le chef-modèle ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 40 cmLargeur : environ 18 cmLongueur : env. 20 cm Poids : 8,10 kg SignatureSur le dessus de la terrasse : A. CarliDaté sur la base : juin 1916 Dédicacé au dos : Jacques, Roger, Michel à leur Cher papa en souvenir du...