En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales En savoir plus

OK, tout accepter
Heraut d'Armes du XVème siècle - A. Cordonnier
Heraut d'Armes du XVème siècle - A. Cordonnier Heraut d'Armes du XVème siècle - A. Cordonnier Heraut d'Armes du XVème siècle - A. Cordonnier Heraut d'Armes du XVème siècle - A. Cordonnier Heraut d'Armes du XVème siècle - A. Cordonnier Heraut d'Armes du XVème siècle - A. Cordonnier Heraut d'Armes du XVème siècle - A. Cordonnier Heraut d'Armes du XVème siècle - A. Cordonnier Heraut d'Armes du XVème siècle - A. Cordonnier Heraut d'Armes du XVème siècle - A. Cordonnier Heraut d'Armes du XVème siècle - A. Cordonnier Heraut d'Armes du XVème siècle - A. Cordonnier

Heraut d'Armes du XVème siècle - A. Cordonnier

HERAUT D'ARMES DU XVème siècle

Sculpteur
Alphonse Cordonnier
La Madeleine-les-Lille (Nord) 1er février 1848 – Paris 16ème 27 octobre 1930

Époque                                           
Circa 1875-1890

École
École française de sculpture

Dimensions
Hauteur totale : env. 67 cm
Longueur : env. 33 cm
Profondeur : env. 30 cm

Socle ovoïde : env. 24 X 18 cm

Signature
Signé sur la plinthe du socle : ACordonnier A et C étant élégamment entrelacés.
Titré sur l’avant de la plinthe du socle : « Hérault du XVème siècle
                                                            Hôtel de Ville de Paris »

Matériau
Bronze à patine médaillée.

Composé de plusieurs pièces montées et jointes, le bronze est complet.


Zoom sur l'oeuvre


GTGBHERAUTC

1 550€

La vie et l'oeuvre d'Alphonse CORDONNIER

Alphonce Amédé* CORDONNIER, est né la deuxième heure de ce mardi 1er février 1848 à La Madeleine-lez-Lille, dans le foyer de Pierre Cordonnier et de Julie Picavet. C’est leur quatrième enfant, enfin le cinquième, mais la petite Florine, née en 1840, n’a vécu que quatre brèves années. Deux ans après lui, naît Prudent Norbert.  Donc quatre garçons qui tous, à l’exception d’Alphonse, adopteront la profession paternelle, celle de boulanger.

Le jeune Alphonse lui, poursuit une voie différente qui le mène à l’École des Beaux-Arts de Lille. Une bourse lui permet de s'installer à Paris, en 1869, où il intègre l’atelier du sculpteur parisien Auguste DUMONT** .
Il a 24 ans lorsque, en 1872, en sa qualité de natif de Lille, le jeune sculpteur se présente au concours de l’OEuvre-pie WICAR. Peintre et dessinateur néo-classique, Jean-Baptiste WICAR était né à Lille en 1762 mais avait réalisé la totalité de sa carrière en Italie. Tout au long de sa vie, il avait rassemblé une fabuleuse collection de chefs d’œuvre de la Renaissance qu’il avait légué, à sa mort, en 1834, à la Société Royale des Sciences, de l’Agriculture et des Arts de Lille. On y trouvait, entre autres, des tableaux de Raphaël, du Titien, de Botticelli, de Donatello et de Michel-Ange. En 1850, cette collection s'ouvrait au grand public qui pouvait dès lors, l’admirer au deuxième étage de l’Hôtel de Ville. Né pauvre, Jean-Baptiste WICAR, dont la carrière l’avait comblé de fortune, n’avait pas oublié la valeur de l’argent. Ne recherchant jamais la gloire ni le faste, il vivait frugalement et poursuivait son but d’artiste et de collectionneur avec opiniâtreté. C’est ainsi que dans un dessein généreux de transmission, il fondait, à l’image de l’Académie de France à Rome, l’œuvre-pie WICAR. Soumis à concours, de jeunes artistes nés à Lille, et âgés de moins de 31 ans, étaient alors doté d’une bourse qui leur permettait d’aller étudier l’art dans la Cité Éternelle. Lauréat en 1872, Alphonse CORDONNIER s’installe donc, pour quatre belles années, dans l’atelier WICAR, à Rome, au 8 Vicolo del Vantaggio.

Revenuà Paris, notre sculpteur retrouve les bancs de l’École des Beaux-Arts. Sur les conseils de son maître Auguste DUMONT, il intègre l’atelier de l'un de ses élèves Jules THOMAS***. Malgré la différence d’âge, 24 années, la connivence et l’amitié entre les deux hommes est immédiate. En 1877, Alphonse CORDONNIER remporte le premier prix de Rome de sculpture, et le revoilà repartit à Rome. C’est à la Villa Médicis cette fois qu’il s’installe pour trois ans.

Alphonse CORDONNIER in Album Mariani

De retour à Paris, il réintègre son petit atelier du 77 rue Denfert-Rochereau qu’il quitte en avril 1891 pour s’installer au 7 Villa Spontini dans le 16ème avec sa toute jeune épousée, Marie ADAM. Marie a 33 ans, Alphonse 43. Jules THOMAS, son maître et ami avait été l'un de ses témoins de mariage.  Le mariage est heureux, et ils accueillent dans leur foyer, en 1892, un fils, Albert et en 1894, une petite fille, Yvonne.

Les commandes publiques et privées s’enchaînent, et après une période néo-baroque, au cours de laquelle il avait produit des œuvres dont son Héraut, destinées à l’édition, il tend vers un courant plus naturaliste, qui lui vaut sans doute la plus connue de ses œuvres, l’Innoculation, visible au Palais des Beaux-Arts de Lille. Depuis l’année 1874, il participe avec autant de talent que de régularité, aux Salons des Artistes Vivants puis des Artistes français, récoltant de nombreuses médailles.

L’année 1911 marque un tournant dans sa vie. Sa chère épouse Marie, âgée de 52 ans, décède brutalement. Six ans plus tard, alors que la Grande Guerre s’embourbe dans les tranchées d’Europe, son fils, Albert, âgé de 25 ans, livre, avec quelques autres pilotes français, des avions destinés à l’armée roumaine. L'aviation en est à ses balbutiements, et lors d’un vol d’essai, à Botosani, le jeune Albert s'écrase et perd tragiquement la vie. Dès lors, c’est Yvonne, la cadette, née en 1894, qui prend soin de son vieux père qui se consacre désormais davantage à la peinture et à quelques projets de monuments aux morts, dont celui de sa ville natale, inauguré en 1924. Au soir du 27 août 1930, le regard vif et précis d’Alphonse CORDONNIER s’éteint comme une bougie que l’on souffle, dans le silence de sa demeure de la Villa Spontini, veillée par sa fille Yvonne. Le sculpteur avait 82 ans.

*C’est sous cette orthographe que son père le déclare à la mairie, et c’est cette orthographe qui est utilisée sur tous ses actes administratifs. Mais pour la compréhension de tous, nous cédons à la facilité et adoptons l’usage courant de son prénom, à savoir Alphonse.
**Auguste DUMONT1801-1884, élève de Pierre CARTELLIER, premier prix de Rome de sculpture ex aequo avec Francisque DURET en 1823, il est élu à l’Institut de France en juillet 1838. De 1853 à sa mort, il enseigne aux Beaux-Arts. Son œuvre la plus connue reste sa statue surplombant la colonne de la place de la Bastille.
***Jules THOMAS, né à Paris le 10 septembre 1824, il y mourut à 80 ans le 7 mars 1905. Élève d’Auguste DUMONT aux Beaux-Arts, il remporte le premier prix de Rome de sculpture en 1848 (l’année de la naissance d’Alphonse CORDONNIER !), et devient professeur à l’Académie des Beaux-Arts en 1875.  

Héraut d'armes du XVème siècle

Notre Héraut d’armes est une œuvre muséale puisque le Palais des Beaux-Arts de Lille en expose un exemplaire.
Cette sculpture fait partie des œuvres de la première époque d’Alphonse CORDONNIER, alors que vivant à Rome il s’adonnait à un art néo-baroque, voire néo florentin. Cependant, il dote son sujet des armes de Paris, se rattachant alors à la France.

Les hérauts d’armes apparaissent au Moyen-Âge dans l’entourage des chevaliers. D’un rang inférieur, itinérants, louant leurs services au gré des tournois, ils étaient chargés de toutes sortes de tâches notamment de commentateurs lors des tournois. Le 14ème siècle voit une profonde mutation de leur rôle. Ils se sédentarisent au sein des maisons royales, princières et nobiliaires. Ils deviennent des officiers domestiques, gagés par les princes et seigneurs, puis par les villes et républiques. Leurs missions ne se cantonnent plus aux tournois. Ils sont désormais chargés du cérémonial et du protocole, avec, en temps de guerre un rôle de messager… Les hérauts se hiérarchisent et s’organisent, et sont régis par des traités. L’office de héraut connait son âge d’or au tournant des 15ème et 16ème siècle.

© Copyright textes et photos : Les Trésors de Gamaliel

Longueurenv. 33 cm
Hauteurenv. 67 cm
Épaisseurenv. 30 cm
Style - PériodeÉcoile française de sculpture
Signaturesur le socle de la plinthe titré sur la plinthe avant du socle
Époquecirca 1875-1890
Matériaubronze à patine médaillée

Autres suggestions

1 450€

      SculpteurCharles Félix GIR 1883-1941 ÉpoqueCirca 1905-1914 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 31 cmLongueur : 20 cmLargeur : 20 cm Poids : 4,821kg SignatureSur l’avant gauche de la terrasse. MatériauBronze à patine brune. Le bronze est complet.  

1 450€

Sculpteur Charles Félix GIR 1883-1941 Époque1908 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsØ de la terrasse : 14 cmHauteur : 30 cmLongueur : 17 cmLargeur :  17 cm       Poids : 4,085 kg SignatureSigné, daté Sur l’avant gauche de la terrasse. Cachet du fondeursur l'arrière de la terrasse : Jaboeuf et RouardIl s’agit donc d’une fonte au...

380€

SculpteurE. Joukanech Époque ca 1918-1930 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 15 cm Terrasse : 4 X 4 cm Socle en onyx vert : 5,5 X 5,5 X 3 cm Poids : 806 grammes SignatureÀ l’arrière du buste: E. Joukanech Matériau Épreuve en bronze à patine mordorée. La patine présente quelques traces d'usures. 

220€

ÉpoqueCirca 1900 Art Nouveau ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 9 cmProfondeur : 2,8 cmØ du cachet : 2,5 cm Poids :  168 gr. SignatureNon signé Matériau Épreuve en bronze à patine dorée. Matrice du cachet non gravée

780€

SculpteurIrénée Rochard 1906-1984 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture animalière DimensionsHauteur : 19 cmLargeur : 7,5cmLongueur : 21 cm              Poids : 1,640 kgSignatureÀ l’arrière gauche de la terrasse. Matériau Bronze à patine brune. Le bronze est complet. Aucun manque dans la ramure du cerf.

900€

Le Marchand d’Oranges SculpteurDidier Debut 1824 - 1893 ÉpoqueSeconde moitié du 19ème siècle ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture orientale DimensionsHauteur : 30 cmProfondeur : 20 cmLargeur : 26 cm Poids :  2860 gr. Terrasse Longueur : 14,8 cmLargeur : 11,3 cm Signature Sur la terrasse : Debut Cachet de Garanti Plaque indiquant « Prix de...

2 100€

SculpteurPierre Louis Détrier 1822-1897 ÉpoqueSeconde moitié du 19ème siècle ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : environ 41 cmLargeur : env. 19 cmProfondeur : 22 cm Base rectangulaire : 16,5 X 19,5 SignatureSur le côté droit de la base Matériau Épreuve en bronze à patine chocolat, reposant sur une terrasse rectangulaire.

720€

SculpteurPaul Mahler 1864 - 1923 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : environ 8 cmLongueur : env. 16 cm Base rectangulaire : 15,5 X 10 Poids : 950 gr SignatureSur la terrasse : entre les deux pattes du chat tranche arrière de la terrasse, signature du fondeur : IHF Fondeur Paris Sous le bronze, cachet et n° 1117 Matériau...

370€

SculpteurThomas Cartier 1879-1943 Époquecirca 1884-1914 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : environ 7 cmLargeur : env. 3 cmProfondeur : 2,5 cm Poids : 226 grammes Ø : 3,8 cmSignatureSur la terrasse : T. Cartier Matériau Épreuve en bronze à patine mordorée.

280€

ÉpoqueCirca 1900-1914 ProvenanceFrance DimensionsHauteur : environ 4 cmLongueur : env. 20cm Poids : 470 grammes Matériau Bronze à patine mordorée.

800€

Sœur de Charité SculpteurEmmanuel Frémiet 1824-1910 Époque1859 pour le chef-modèle ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 23 cmLargeur : environ 13 cmØ : env. 9,5cm Poids : 1,686 kg SignatureSur l’avant de la terrasse : E. FremietNuméro sous la sculpture : 477 Matériau Bronze à patine brune.

990€

SculpteurBenoît dit Bénédict Rougelet 1834-1894 Au tout début de sa carrière de sculpteur, Benoît Rougelet rencontre Arsène Houssaye, alors inspecteur général des Beaux-Arts. Celui-ci lui avait fait remarquer la banalité de ce prénom de Benoît pour un artiste. Impressionné par cette remarque, le jeune sculpteur décide d'adopter Bénédict comme prénom, et...

3 100€

SculpteurRoger de Minvielle  - 1897 – 1987 Époque circa 1930-1965 École École française de Sculpture animalière Dimensions Courbette Longueur : env. 21 cm  / env. 23 cm avec le socle en bois Hauteur : env. 22,5 cm / env. 25,5  cm avec le socle en bois Largeur : env. 6 cm / env. 8,5 cm avec le socle en bois Poids : 2 000 gr Dimensions CroupadeLongueur :...

500€

ArtisteJean Bulio 1827 - 1911 ÉcoleÉcole de sculpture française Époque Circa 1880 pour le chef-modèle Dimensions Hauteur :  env. 30 cm Largeur : env. 18 cm Profondeur : env. 13 cm Poids : 2850 gr. SignatureSur le revers du buste Matériau Épreuve en bronze à patine brune.

160€

ArtisteGeorges Maxim dit Geo 1885 - 1940 ÉcoleÉcole de sculpture française Dimensions Hauteur :  env. 11,5 cm Largeur : env. 6 cm Profondeur : env. 4 cm Poids : 394 gr. SignatureÀ l’arrière de la terrasse Matériau Épreuve en bronze à patine mordorée.

160€

ArtisteGeorges Maxim dit Geo 1885 - 1940 ÉcoleÉcole de sculpture française Dimensions Hauteur :  env. 11,5 cm Largeur : env. 6 cm Profondeur : env. 4 cm Poids : 344 gr. SignatureÀ l’arrière de la terrasse Matériau Épreuve en bronze à patine mordorée.

1 900€

SculpteurAntonio BOFILL - actif en France dans le premier quart du 20ème siècle Époque Début 20ème siècle École École française de Sculpture Dimensions Hauteur : env. 45 cm Longueur : env. 40 cm Largeur : env. 12,5 cm SignatureSigné sur le motif (au pied du sabot antérieur droit), trèsLégendé sur le côté de la terrasse : Le Dernier d’une Race de...

1 200€

SculpteurÉmile Picault – 1833 - 1922 Époque  circa 1865-1914École École française de SculptureDimensions Hauteur : env. 25 cmTerrasse : 7,8 X 7,8 cmPoids : 1867 gr.SignatureSigné à l’arrière de la terrasse sur le motif Épreuve en bronze à patine médaillée composée de plusieurs pièces. Aucun manque.

2 300€

SculpteurÉmile Louis LaporteParis 1858-1907 Époque1884 pour le chef-modèle ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 61 cmLongueur base : 24.5 cmLargeur base : 19.5 cm Poids : env. 14 kg SignatureSigné sur le motif : E. LAPORTE Numéroté : 7239 Marque de Fondeur : Siot Decauville Matériau Épreuve en bronze à patine médaille....

2 300€

SculpteurHenri-Michel Chapu 1833-1891 Époque1870 ProvenanceFrance ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur : 48 cmØ de la terrasse : 35cmSignatureSur la tranche de la terrasse : h. Chapu Au dos, sur la tranche de la terrasse  : F. Barbedienne, Fondeur. Paris MatériauÉpreuve en bronze à patine médaille. Le bronze est complet. Il repose sur...

450€

ArtistePierre-Jules Mêne 1810 - 1879 Époque1850 pour le chef modèle Provenance France École École française de Sculpture animalière Dimensions Longueur : env. 10,4 cm Hauteur : env. 2,9 cm Largeur : env. 4,8 cm Poids : 192 gr Signature sur le devant de la terrasse  Daté Matériau Épreuve en bronze, à patine brune reposant sur une terrasse ovale, composée...

650€

SculpteurIsidore Bonheur 1827 - 1901 ÉpoqueDernier tiers 19ème siècle ÉcoleÉcole française de sculpture animalière DimensionsLongueur : 16,5 cmHauteur : 15,5 cmLargeur : 5 cm Poids : 1123 gr. SignatureSur le côté droit de la terrasse, sur le motif  Matériau Épreuve en bronze à patine brune reposant sur une terrasse rectangulaire. À noter un léger saut de...

380€

ArtisteAlexandre LéonardParis, 1821 - 1877 ÉcoleÉcole de sculpture française de sculpture animalière DimensionsHauteur : env. 14 cmTerrasse ovoïde : 18 X 7,5 cmPoids : 820 grammes Signaturesigné sur le motif A. LEONARD  Matériau Épreuve en bronze à patine brune. Fonte d’édition ancienne. 

420€

ArtisteLouis VidalNîmes, 1831 – Paris 12ème, 1892 ÉcoleÉcole de sculpture française de sculpture animalière DimensionsHauteur totale : 15 cm env.Socle ovoïde : 13,6 X 6 cmPoids : 853 grammes Signaturesigné sur le motif Vidal Matériau Épreuve en bronze à patine dorée.Fonte d’édition ancienne.Socle en marbre vert (légères égrenures)

1 150€

Othello ArtisteGeorges Charles CoudrayParis 1862 - 1944 ÉcoleÉcole française de sculpture DimensionsHauteur totale : env. 34,5 cmØ Terrasse :  13,5 cmLargeur : env. 18 cm Signaturesigné sur le motif : G. Coudray Matériau Épreuve en bronze à patine chocolat. Socle décoré de motifs.

1 450€

Janissaire ArtisteJean Didier DebutMoulins, 1824 – Paris, 1893 ÉcoleÉcole française de sculpture Époque Circa 1880 DimensionsHauteur totale : env. 32,5 cmTerrasse : 11 X 8,3 cm Poids : 2920 grammes Signaturesigné sur le motif : D. DEBUT Cartel d’attribution : Janissaire, prix de Rome (Didier Debut ayant obtenu un second prix de Rome en 1851)  Matériau...

2 100€

PIERRE-JULES MÊNE    1810-1879 Époque1877 DimensionsHauteur : 53 cmDiamètre du socle : 21 cmLargeur : env. 33 cm SignatureSur le motif, sur l’avant gauche de la terrasse : P.J.MÊNE Datésur le motif : 1877 Présenté en cire au Salon de 1877 (n° 4000) sous le nom de Toréador Spada-Matador.Présenté en bronze, édité par Pierre-Jules Mêne lui-même (n°1349) à...

1 500€

SculptricePrincesse Marie d'Orléans duchesse de WurtembergPalerme (Sicile, Italie) 1813- Pise (Italie) 1839 Époque1835 pour l’épreuve originale en marbre, destinée aux Galeries historiques du Musée du Château de Versailles, inaugurées dans le cadre des festivités du mariage du duc d'Orléans, Ferdinand-Philippe avec Hélène de Mecklembourg-Schwerin, le 10...

280€

ArtisteFranz Peleschka 1873 - ? ÉcoleÉcole de scupture autrichienne DimensionsHauteur :  env. 9,5 cm Largeur : env. 5 cmLongueur : env. 5,5 cm Terrasse : 3 X 3 cm Poids : 428 grammes Signaturesigné sur le bas du dos de la jupe Matériau Épreuve en bronze à patine médaillé, reposant sur un socle carré.Le bronze est complet.

1 450€

ArtisteJames PradierGenève (Suisse) 1790 – Bougival, 1852 ÉcoleÉcole de sculpture française Époque 1852 pour le chef modèle DimensionsHauteur : env. 26,5 cmLargeur : env. 12 cmLongueur : env. 21 cm Signaturesigné : Pradier sculpt. Matériau Épreuve en bronze à patine brune, reposant sur un socle rectangulaire à pans coupés sur le devant. Le bronze est...